Expert en « Consommation » Grégory Regouby, Président du Groupe Sereliance et co-fondateur de Plus que PRO, est intervenu lundi 23 janvier sur l’antenne de France Bleu Alsace. Aux côtés de Nadine Dehaye, il a tenté d’apporter un éclairage professionnel aux questions de plusieurs auditeurs. Au menu cette semaine les avis clients pour les professionnels et la lutte contre le harcèlement des démarcheurs et arnaques téléphoniques.

 

 

« Aujourd’hui l’art de la réussite, c’est aussi l’art d’être bien entouré »

 

La consultation des avis client n’est pas une démarche réservée aux consommateurs particuliers. Beaucoup d’entrepreneurs, d’artisans, de petites et moyennes entreprises alsaciens ne savent pas toujours à qui s’adresser. Comment trouver le bon assureur, le bon expert-comptable ? Pour Grégory Regouby, « aujourd’hui l’art de la réussite, c’est aussi l’art d’être bien entouré ». Pour bien s’entourer, il faut des preuves et non des promesses, qu’on soit un particulier ou un professionnel.

« Avec Plus que PRO, nous invitons le consommateur à aller sur notre portail, à sélectionner des entreprises qui ont de l’antériorité, une solvabilité financière et qui seront en mesure de démontrer leur efficacité sur la base du retour d’expérience. Non des promesses, mais des preuves, c’est l’essentiel ».

 

 

Dénoncer le harcèlement des démarcheurs et arnaques téléphoniques

 

Les cas de Jean-Paul et Brigitte

Jean-Paul de Baldersheim est harcelé depuis 15 jours par une société qui lui a annoncé être « l’heureux » gagnant d’un lot de marchandises d’une valeur de 1500 €. Après avoir passé près de 2h en ligne avec cette entreprise, Jean-Paul a réalisé que les frais d’appel surtaxé étaient à sa charge : soit 150 € de facture. Que peut-il faire pour éviter ce genre de déconvenues à l’avenir et mettre fin au harcèlement commercial ?

Brigitte d’Ittlenheim, a appelé, avant Noël, le 3900, le numéro unique du service client d’Orange pour demander à ce que l’on bloque plusieurs numéros « inconnus » qui ne cessaient de l’appeler sur sa ligne fixe. Son opérateur lui a répondu qu’aujourd’hui il est impossible de bloquer un numéro sur ligne fixe. Une surprise !

Les conseils de l’Expert :

Pour Grégory Regouby, il est essentiel dans un premier temps, d’écrire un courrier à la société à l’origine du litige pour lui exprimer son désaccord. Ensuite, il ne faut pas hésiter à dénoncer cette structure à la DGCCRF, la brigade centrale de répression des fraudes, joignable par téléphone au 3939, du lundi au vendredi de 8h30 à 19h ou à son antenne alsacienne que vous pouvez contacter en composante le 03 88 88 86 86.

Pour éviter que ce genre de déconvenues ne se reproduisent, le dirigeant du Groupe Sereliance préconise de s’enregistrer sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel, même si son efficacité est, il faut le savoir, parfois remise en question.